Les différents types de moteurs

A/ Le Moteur Electrique

La technologie la plus connue pour remplacer le moteur à explosion est le moteur électrique.

Dans le cas d’un véhicule électrique, on n’a plus recours à un carburant liquide mais on utilise de l’énergie électrique stockée dans des batteries disposées à l’intérieur du véhicule.

En effet le moteur électrique possède de nombreux avantages, pas d’émissions de gaz à effet polluant ou à effet de serre, énergie moins chère, rendement élevé (80 % contre 30 % pour un moteur thermique traditionnel) donc moins de gaspillage d’énergie, économie à l’arrêt (feux rouges, embouteillages), récupération de l’énergie au freinage (le moteur peut fonctionner en « inverse » et produire lors des décélérations un courant électrique qui recharge les batteries).

Malheureusement, les inconvénients du moteur électrique demeurent aujourd’hui considérables : l’autonomie des batteries est extrêmement faible (de l’ordre de 200km) pour une vitesse maximale elle aussi insuffisante (130km/h maximum), le poids des batteries embarquées est de plusieurs centaines de kilogrammes et la capacité de stockage d’énergie d’un véhicule électrique est cent fois moindre que celle d’un véhicule à moteur thermique (l’électricité ne se stocke (presque) pas).

De plus, cette solution a priori attractive peut difficilement être généralisée au plan national car les besoins en énergie sont trop important, en effet, une généralisation en France de la voiture électrique entrainerait la création de 30 à 35 centrales nucléaires supplémentaires…

La voiture électrique a donc une utilité limitée car elle semblerait uniquement correspondre à des milieux comme la ville où la vitesse est restreinte ainsi que le temps de déplacement.

Nous pensons cependant que la voiture électrique servira de moyen de transition avant d’aboutir à un moteur respectueux de l’environnement et aux performances égales au moteur thermique actuel.

 

 

B/ Le Moteur Hybride

Il existe un compromis entre le moteur thermique et le moteur électrique : le moteur hybride.

Le principe du moteur hybride est de coupler ces deux moteurs en un seul, ainsi, pour actionner les roues, on dispose de deux forces motrices qui sont sollicitées dans leurs plages de fonctionnement optimum. Il en résulte une réduction de la consommation d’essence, et par conséquent des émissions de gaz polluants et à effet des serre. Cependant, la voiture hybride n’est pas une voiture électrique et la batterie n’est pas dimensionnée pour une autonomie importante.

Il serait judicieux de concevoir dès aujourd’hui une voiture hybride dotée d’une batterie dont l’autonomie serait celle de la voiture électrique, afin de réunir les qualités d’une voiture urbaine et celles d’une routière.

Cependant, malgré des avantages certains, la voiture hybride ne peut se dispenser d’essence (ou de gasoil) et par conséquent ne résout pas les problématiques liées au réchauffement climatique et à l’épuisement des réserves fossiles.

Aujourd’hui, nous pensons que la voiture hybride semble le meilleur compromis étant donné la technologie actuelle (voiture électrique peu efficace et essence chère).

 

 

C/ Le Moteur à Air Comprimé

Il existe également un autre moteur très peu connu, le moteur à air comprimé (ou moteur pneumatique) :

Le moteur à air comprimé fonctionne grâce à la détente d’air comprimé dans les pistons ce qui entraine les roues (même systèmes que le moteur thermique).

Le moteur pneumatique comporte de nombreux avantages. En effet, il offre un couple important pour un volume et un poids minimum, son coût d’entretien et de fabrication est relativement faible, le stockage de l’air comprimé en bonbonnes est à priori exempt de toute forme de pollution, le réservoir offre une possibilité de recharge de plus de 10 000 cycles, en théorie infinie : il ne s'use pas.

Cependant, le moteur à air comprimé possède une très faible autonomie et la bonbonne doit être rechargée à l’aide d’un compresseur.

Nous pensons donc que le moteur à air comprimé n’aura pas d’avenir dans le secteur automobile car il est trop contraignant mais pourra néanmoins se développer dans le secteur des transports en commun (le tramway par exemple).

 

 

 

 

Il existe également une dernière alternative pour remplacer le moteur à explosion : le moteur à hydrogène.

Nous nous efforcerons donc dans une troisième partie de vous expliquer son fonctionnement et les raisons qui nous font penser que le moteur à hydrogène pourra remplacer un jour le moteur thermique.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site